Gossip Girl

Forum RPG - Venez incarner l'un des célèbres personnages des livres Gossip Girl.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanessa Abrams
Artiste - Modo -
Artiste - Modo -
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Etablissement : Yeah Yale
Date d'inscription : 25/04/2007

En bref :
Something to Say?: Une baleine sous un caillou ?... suspect
Nobody does it better :: Emmerdement collectif, mauvaise humeur permanente
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Dim 1 Juil - 17:33

Si quelqu’un, une âme charitable et sage, pouvait lui dire par quel raisonnement stupide elle en était arrivée à la conclusion que oui « participer à un reality show c’était une idée fantastique », ce serait parfait. Parce que, pour le moment, coincée dans cet aéroport quasiment désert, assise sur son énorme valise rouge, elle avait de sérieux doutes. Au début pourtant, tout ça lui avait semblé être fantastique. Etre le petit personnage qui gesticulait dans la télévision de l’américain moyen n’était pas vraiment bottant comme vision ; en revanche, celle de gagner de l’argent rapidement et en tout facilité était déjà beaucoup attrayante. Tout avait commencé deux semaines plus tôt par une discussion banale avec le pouvoir paternel : « J’irai dans une école de cinéma » « Non » Réponse claire, ne laissant place à aucune tergiversations ou protestations. « Me fiche de ce que tu en penses, j’irai » « Ce n’est pas un métier » Premier argument du patriarche, il voulait la mettre KO dès le premier round. Dix minutes plus tard : « Très bien, tu iras si tu veux, mais ne comptes pas sur moi pour te payer quoi que ce soit en rapport ». Dès le début de la phrase, elle avait sentit le piège. Entre temps, prise d’un redoutable excès de fierté, elle s’était levée et avait affirmer pouvoir se payer elle-même ses études tant rêvées, sans l’aide d’un réactionnaire borné et stupide (à quelques mots près).

Voilà le résultat. Gagner de l’argent dans un monde qui en était bourré, ça paraissait facile au premier abord. Mais pas tant que ça, finalement. Aucune chance de trouver du travail maintenant, la vente de drogues, d’armes ou la prostitution étaient exclues pour différentes raisons, non pas éthiques mais logiques (elle restait une trouillarde avérée). Restait donc une unique solution, guère agréable mais qui restait tout de même la plus directe : Le Reality Show de l’été. Elle était allée au casting, la malheureuse, avec l’espoir que sa tête parviendrait à trouver la volonté nécessaire pour dire « non, je n’ai pas besoin de ça ! ». Mais elle avait répondu aux questions comme un bon agneau, pour finalement s’en aller calmement sans le moindre cri de protestation.

Faible, voilà ce qu’elle était. Tout ça pour du fric. On l’avait regardé bizarrement quand elle s’était présentée devant la caméra (scène on ne peut plus stressante… elle avait cru mourir sur place à chaque fois que sa chaise craquait), elle ne serait de toute façon pas prise. Du moins, avait-elle tout misé là-dessus. Mais quelqu’un, quelque part, était décidemment décidé à lui faire perdre toute forme de fierté. Pauvre d’elle… le regard dans le vide, toujours coincée dans l’aéroport, elle faisait tourner entre ses doigts une longue cigarette éteinte. Et si elle s’enfuyait ? Non, cette idiote avait eut le malheur de signer un contrat.

Trop injuste. Il fallait aller contre tous ses principes pour réaliser ses rêves. Bon, n’exagérons rien. Elle allait passer quelques temps dans une superbe baraque à la décoration douteuse, à manger et dormir gratuitement, au milieu d’une bande d’ornithorynques insupportables, fils et filles de l’Upper. Certes, il y avait là dedans des arguments positifs, et d’autres un peu moins. Le fait était pourtant là : quelque soit tous les plans d’évasion qu’elle pourrait imaginer, aucune solution n’était envisageable. Le contrat stipulait bien qu’il n’y aurait aucune manière de s’échapper jusqu’à la fin de l’émission, ce quelques soient les raisons. Ah, son père allait en faire, une tête. Sa fille si loin d’être chérie dans un environnement dangereux, aux prises avec des dizaines de caméras, juste pour le contredire.

C’était bien ça le pire : les caméras. Elle se souvenait de cette où elle avait rencontré un type… bizarre, mais intriguant. Et cet idiot confirmé avait braqué sa caméra sur elle, le traître. Le moment avait été plutôt déplaisant, voire carrément insupportable. Elle se consolait seulement en se disant que les caméras étaient invisibles, et qu’il lui suffirait de s’imaginer en vacances quelque part, avec des inconnus, dans un endroit très moche. Résolument, elle sortit des allumettes et alluma la cigarette d’un geste sûr, passablement déprimée. Et dire qu’on lui avait interdit d’amener son cactus… et sa caméra.

_________________
Blop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chadi Ramsey
Little Gossip..
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 28
Localisation : Probablement dans sa tête...
Etablissement : yale
Date d'inscription : 08/10/2006

En bref :
Something to Say?: Salam Halékoum
Nobody does it better :: La fête
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Dim 1 Juil - 20:17

Comment se préparer à faire partie d'une émission de télé-réalité en 5 leçons... Oui, ils auraient bien du fournir un livre lors du casting histoire de s'avoir un peu dans quoi on s'embarquait. MAis tout d'abord il fallait comprendre la venue de cette égyptienne au casting, ausi idiote soit elle. Elle voulait tout simplement S'amuser! Elle en avait marre c'est temps-ci et boryait sans cesse du noir. Alors pourquoi ne nous inventions pas un livre de règle ou quelque chose à suivre? C'étais du moins, ce que Chadi ramsey allait faire. Contrairement à ce que plusieurs pouvaient penser, elle était organisée, et perfectionniste... Enfin, dans ses temps-là, c'était plutôt le stress qui la orçait à s'inventer un truc aussi bidon qu'une "recette" d'un réality show.

***********

Comment survivre dans un reality show en 5 leçons.

Leçon 1: Toujours faire attention à ses expressions. Pour ne pas parraître trop décontenancée devant diverses situations... Et là c'était sur, il y aurait différentes situation étrange et difficile à supporter.

Leçon 2: Dans ce casting si, il était bien évident qu'il allais devoir savoir faire la cuisine. Parfait pour Chadi, ses parents lui avaient montrer des recettes facile à faire dans le désert... Il fallait juste aimé la cuisine égyptienne, qui semblait, au point de vue des autres plus qu'étrange...

Leçon 3: Essayer, je dis bien essayer, de ne pas trop se prendre la tête avec quiconque. Voilà qui était bien sur impossible, comment 9 upper siddiens retenus dans une maison, pouvaient ne pas se chamailler.. Hum Hum, et faisons part ausi, D'une chose que Chadi ne savait aps encore... Comment pourrait-elle ne pas se frustrer contre notre cer Pete James? Voilà, qui promettait vriament non?!

Leçon 4: Ne Jamais, au grand jamais se promener à poil dans la maison. Voilà qui était assez étrange comme leçon, et tout même assez évident. Quoique... Rolling Eyes

Leçon 5: La dernière et non la moindre, ne pas tomber amoureuse de quelqu'un! Voilàa, qui à prime a bord, serait assez facile à faire par Chadi.. Et plusieurs autres personnes se diraient probalement ça, voire les 9 personnes. Mais, alors dites moi donc pourquoi, lors d'un "loft story" y a t'il des amourettes? ...

********

Enfin, voilà quelque chose d'assez clair n'est-ce pas? Du moins, pour Chadi, ça l'était, même comme de l'eau de roche! Elle était donc finalement prête à partir, elle avait commencer ses bagages 1 semaines à l'avance, et avait tout paqueté le matin même. Ses parents n'étaient pas à la maison, et pour l'été au complet aussi, ce qui serait donc ps si grave s'il ne saurait rien de ce TV show à son sujet. Quoiqu'elle avait tout d emême prévenue son jeune frèere Jason, il aurait peut-être commencer à s,inquièter, surtout quand il aurait ouvert la TV au bon poste... Bref, elle était enfin prête, et c'est ainsi qu'elle prit un taxi, direction de l'aéroport. Elle était bien sure assise en première classe, parmis plusieurs autres jeunes, probalement faisant partit du Casting. Ce n'est qu'en débarquant de l'avion qu'elle commença à stresser un max! Elle aussi alla s'assoir dans un coin, ne sachant pas du tout quoi attentre, et à quoi s'attendre.

Mais, voilà qu'elle commença à voir une agitation proveannt du bout de la rangée de banc ou elle attendait. Mais oh, qui voya t'elle à travers des acaméras, sa vielle amie Vanessa Abrams, était-ce donc une coincidence ou elle aussi, avait-elle était choisie por le casting... Vraiment, elle avait fait le bon choix en s'inscrivant au TV show... Elle allait s'amuser! Chadi, s'approcha doucment d'elle un sourie narquoi posée sur ses lèvres.

" Salut Vanessa " Bon, maintenant elle ne pouvait vriament plus s,empêcher de sourie à pleine dent. " Alors, toi ausi tu fais aprtie du casting je suppose?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Klein
Artiste - Modo -
Artiste - Modo -
avatar

Nombre de messages : 708
Age : 29
Etablissement : Yale.
Date d'inscription : 17/09/2006

En bref :
Something to Say?:
Nobody does it better ::
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Dim 1 Juil - 20:48

Quelque fois, on se demande pourquoi on a fait ci ou ça. Pourquoi on a participé à un stupide casting, qui comportait de stupides questions. Pourquoi on s’est laissée emporter, et surtout, la question à dix milles dollars, pourquoi est ce qu’on a été accepté ? Et c’est, voyez vous, dans ces cas là, qu’on a besoin de cette chère boule noir qu’on secoue, et qui nous donne une réponse qu’on voit comme euh un signe de dieu ( ?) Enfin bref, c’est dans ce genre de moment qu’on se dit ; mais quel sale hasard !
Elle se demandait encore pourquoi est-ce qu’elle avait mit les pieds là bas, pourquoi est-ce que au lieu de ça, elle n’avait pas dormi. On peut sans doute penser que être une marmotte est beaucoup plus agréable que quelqu’un qui s’est cru dans « NCIS », pour vous poser des questions tout en vous fourrant une lampe à la figure. C’est vrai qu’être espionné par des téléspectateurs en mal de euh vie social ? Ou tout simplement ayant un problème pour regarder des émissions si débile – parait qu’il y avait déjà eu un truc comme ça en France, genre euh comment ça s’appelait déjà ? Ah oui « Loft » ou un truc comme ça en tout cas… pathétique vous avez dit ?- c’était follement amusant. Avouez, vous ne rêviez que d’une chose ; pouvoir espionner, tel 007, ces chères Upperiens.

Gabrielle ne savait pas la consistance que devait avoir sa valise. Des vêtements de marques ? Ou alors les shorts, tee-shirt, et kit de survie ? L’ultime question devint encore plus corsée quand elle se rendit compte que, malgré le peu de chose qu’elle avait prit (comprenait que en fait elle en avait déjà prit beaucoup) sa valise Lancel était déjà pleines. Pleines de quoi ? C’est alors avec grand regret qu’elle enleva les petits sachets de bonbons, les boites de chocolats, et autres sucreries à la noix. Apprendre que la plus part de la nourriture qu’elle allait engloutir était des mollusques et de la cuisine Thaïlandaise l’avait quelque peu hum refroidie – ce qui fait que en ce moment même, son aura devait attendre une température de -1°, intéressant n’est ce pas-. Tout compte fait, elle était sortie de là sans maquillage –que voulez vous, manque de temps-, avait donc une mine affreuse, et rien que de penser que Giulia serait là, rendait cette mine encore plus affreuse. Les cheveux attachés en une queue de cheval, elle était fin prête pour l’aventure –non mais, elle a pas lu que c’était dans un château ou quoi ?- De plus, elle venait d'entendre dire qu'on avait pas le droit de se balader à poil... Et m*rde, un plan qui tombe à l'eau.

C’est donc ainsi, dormant pratiquement debout, des cernes légèrement cachés par du fond de teint mis dans le taxi, qu’elle déboula à l’aéroport telle une euh morte vivante ? Non non, n’exagérons rien. Un "clap clap" qui raisonna dans tout l'avion, Gabrielle haussa un sourcil vers le haut ; applaudire parce qu'on ne s'est pas écrasé ? Ah hum bien bien.

Elle s’avança vers un autre endroit que la sortie, qui servait aussi de d'entrée précisons le, avançant difficilement avec cette valise qui devait peser des tonnes -enfin léger pour le poid innitial- puis, surprise, surprise –suspeeeence- l’artiste-au-crane-rasé-anciennement-amoureuse-de-Dan et Chadi.

[pardon de la confusion ^^"]


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Abrams
Artiste - Modo -
Artiste - Modo -
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Etablissement : Yeah Yale
Date d'inscription : 25/04/2007

En bref :
Something to Say?: Une baleine sous un caillou ?... suspect
Nobody does it better :: Emmerdement collectif, mauvaise humeur permanente
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Dim 1 Juil - 22:09

Non mais vraiment, dans le genre situation apocalyptique, vous avez mieux ? Parce que, pour le moment, elle était à deux doigts de hurler contre le premier venu, histoire d’extérioriser. La seule chose qui la réconfortait un minimum c’est qu’en ce débrouillant bien, elle aurait assez pour se payer une année dans la grande école de cinéma qui la faisait rêver, et qu’en prime son père en ferait une crise cardiaque. Elle venait tout juste de faire ces deux constatations, regardant son genou gauche trépigner d’impatience, lorsqu’une ombre proche attira son attention. Les yeux à moitié fermés, elle leva la tête vers la nouvelle arrivante. Il lui fallut résister à l’envie de regarder par-dessus son épaule, pour vérifier que l’égyptienne ne s’adressait pas à quelqu’un d’autre. Y a-t-il une autre Vanessa dans la salle ? Apparemment non. Il tira une longue bouffée de sa cigarette, comprenant que le calme relatif dont elle profitait jusqu’à présent allait être bousculé.

_ Hn… Charlie c’est ça ?

Elle n’avait jamais été physionomiste. La fumée s’échappa lentement de ses lèvres, tandis qu’elle essayait de se rappeler si c’était bien le prénom de la jeune fille. Bah, après tout. Autre chose qui la turlupinait : le grand sourire que l’adolescente lui adressait. Primo, personne ne lui souriait jamais comme ça, étant donné qu’on la prenait généralement pour un doberman enragé. Deusio, elle était bien incapable de se rappeler où elle avait bien pu voir la jeune fille auparavant. Il faut tout de même avouer que le fait qu’elle connaisse son prénom (et elle le sien… du moins presque) était troublant. Sans doute pendant une beuverie. Ou bien c’était simplement le résultat du fait que tout le monde connaissait tout le monde dans l’Upper. Elle avait presque oublié en faire parti.

_ Non, mon job d’été c’est de m’asseoir dans un aéroport vide avec une clope, ajouta-t-elle en arquant un sourcil, passant ensuite la langue sur ses canines, fixant Chadi avec tout le scepticisme fatigué possible.

C’est fou ça, elle avait vraiment une mémoire de poisson rouge. D’autres pas retentirent bientôt dans l’espace et elle pencha la tête sur le côté pour voir arriver Gabrielle. Oh oh. Voyons... remise en place des données. Jolie brunette au sourire calme, avec un penchant maladif pour l'achat de fringues. Vue à plusieurs, elle s'en souvenait comme étant quelqu'un d'agréable, loin d'être stupide et surtout un brin différente des autres filles de l'Upper. Elle salua l'adolescente d’un signe de la main, suivit d’un rictus qui aurait pu passer pour un sourire, avant de se décider à se lever, déjà plus détendue.

_ Quelqu’un a… hm, une idée de ce qu’on est censées faire maintenant ?

Elle s’attendait à voir surgir des types avec des caméras à tous moment, et scrutait d’ailleurs discrètement toutes les sorties présentes. Pour le moment, la situation n’était pas trop désastreuse. On ne leur avait pas demandé de faire quoi que ce soit de stupide et personne de particulièrement agaçant ne faisait rage dans le périmètre. Elle lança un regard en coin à Chadi, toujours curieuse de savoir ce qui avait pu amener l’égyptienne à sourire de cette façon plus tôt. Bah, elle était loin d’être une spécialiste en psychologie. Elle sortit une pièce de sa veste et se dirigea vers un distributeur de cigarettes. Après un rapide coup avec la paume de sa main, la machine accepta enfin de lui délivrer sa petite drogue. Et dire qu’elle n’avait même pas pensé à prendre des réserves. C’est sa sœur qui avait hérité de l’esprit pratique, manque de bol.

_________________
Blop...


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 23:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chadi Ramsey
Little Gossip..
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 28
Localisation : Probablement dans sa tête...
Etablissement : yale
Date d'inscription : 08/10/2006

En bref :
Something to Say?: Salam Halékoum
Nobody does it better :: La fête
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Dim 1 Juil - 23:03

Hum, Hum, et c'était bien dans ces moments-là qu'on se demandait enfin qu'Est-ce que l'on faisait ici, ou encore mieux, pourquoi suis-je partie tellement vite se matin que j'ai aps pris le temps de m'en fumer un? Chose qu'elle aurait assurément du faire, vu tous les drames qui l'attendait non mais quand même, lorqu'elle était dans son état normal, Chadi était une vraie bout en train, question de faire un changement de lorsqu'elle est stone en gros... Et pourquoi fallait-il que Vanessa ne se rapellait pas d'elle. Il téait vrai que ça faisait un bail qu'il s'était parlés mais ils avaient fait pas mal de trucs avant. Enfin, dans le temps ou Chadi était stone 24h/24. Quoiqu'en fin de compte, peu-être que Vanessa l'Avait totalement effacer de son cerveau, chose qui était apparemment très possible. Elles avaient l'habitude de se voir au Five and Dime, et du moins, ça s'était vrai, elles buveaint comme des tours, mais bon ce n'était tout de même pas la meilleur excuse. ça devaient faire presque un an qu'elles ne s'étaient aps revu apaprt à constence. Peut être que le fait qu'elles éteitn toutes deux très liées d'amitier, et pour l'une d'amour à Dan, les avaient quelqeu peu refroidies. Pourtant, elle l'avait trouvé pas si méchante que ça, enfin quand elle étaient bourrées un max...

" Non, moi c'est chadi..." Elle semblait d'un cou beaucoup plus normale, surtout que son sourire avai disparu.

Et pusi, c'était quoi le problème, elle se rapelleait toujorus de son nom elle? Tout de même, elle reconnut son bon vieux caractère quand elle lui sortit une de ses phrases qui semblait tellement sacastique, enfin qui était supposé l'être...

" Toujours la même, mais si se trouve tu te rapelle pas qu'on as passé plusiquers soirées ensemble..."

Et c'était qui qui venait de se faire boucher? Probablement notre chère brune pusique ces mots étaient sortis étrangement de sa bouche. Voilà, qui changea quelque peu els circonstences... Quoique pas vriament, mais ça ajouteais toujours du piquant! Une autre fille vint rejoindre les rejoindre... Elle l,avait déjà vu quqleu part... un chance qu'elle avait un très bonne mémoire...

" Salut. Gabrielle c'est ça?"

Ils étaient de la même année à constence, et tous les ragots voyageanit rapidement...

" On doit peut-être attendre que les autres arrivent, ou qu'un producteur arrive... En faite je sais pas trop moi non plus" Ajouta-t-elle en direction de Vanessa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giulia Gattina
Bitch' - Modo -
Bitch' - Modo -
avatar

Nombre de messages : 2446
Age : 30
Localisation : Upper East Side
Etablissement : Constance Billard
Date d'inscription : 17/09/2006

En bref :
Something to Say?: Poney... Honey... Money...
Nobody does it better :: Instaurer la dictature du GWD..
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Lun 2 Juil - 13:24

L'art de se mettre dans des situations des plus...incongrues ou la double vie de la jeunesse dorée de l'Upper East Side. Qui aurait pu penser que nos jeunes new yorkais auraient été choisi pour participer à une émission de tv réalité ? Ou surtout pourquoi ont-ils accepté de se laisser enfermer comme des lions dans une cage pendant deux semaines ? Et le pire, c'est certainement de se retrouver avec des personnes qu'on ne supporte pas et qu'on ne supportera jamais. Giulia avait un mauvais pressentiment, un peu comme le week-end à Tijuana. Ou les vacances du diable. La jeune italienne avait encore du mal à dormir la nuit et espérait secrètement que Gabrielle cauchemardait aussi de cette puanteur sur pates qui les avait pourchassées dans l'abattoir avant de se faire assomer par un corps de beau tombé du ciel. Cet homme hantait les songes de la très délicate italienne et le jour, l'histoire d'Ystoria Valley la tourmentait. Pauvre petite chérie n'est-ce pas ? Giulia se maudissait intérieurement, elle aurait du poser ses conditions et exiger de voir la liste des candidats avant de s'inscriire. Imaginez un peu, deux semaines aux côtés d'une pauvre cruche droguée jusqu'à la moelle adepte du barbecue ou bien, pire, Gabrielle et Kenzie, ensemble pendant deux semaines. Giulia doutait quand même de la véracité des rumeurs qui circulaient sur leur mystérieux petit business de revendeuses de drogue. Enfin, venant des deux anticonformistes du quartier, c'était pas étonnant non plus.

Giulia sentit les habituelles fourmillement, poitant le but de son nez quand on reste dans une position didentique pendant un long moment. La jeune italienne regarda à gauche puis à droite, où était installée Olivia, une de ses meilleures amies. Chacune pensant certainement à Brooke qui n'avait pas eu la chance (ou malchance) de venir avec elle. Les deux brunettes étaient chacune occupée. Giulia était en train d'écouter le premier album des Doors (haha dédicasse à moi même..) tandis qu'elle essayait de dessiner quelques croquis de nouvelles tenues. Quant à Olivia, elle était plongée dans la lecture du dernier numéro américain de Glamour. Pas de dispute entre elles, loin de là même, elles devaient simplement se demander "Mais qu'est-ce quen je fais ici ?". C'est vrai, aucune n'avait des problèmes d'argent n'est-ce pas ? Pourquoi avoir accepté ? Bonne question, très bonne question, excellente question... Pour la gloire Chérie, pour la gloire... On ne dit jamais non à une occasion pour se faire remarquer. Surtout quand on est remarquable et qu'on est une fille de la famille Warldof ou Gattina.

Les deux filles avaient décidé de faire le voyage ensemble, comme leur habitude, après Tijuana et Miami, c'était tout à fait logique, surtout quand, le père de la famille Gattina a un jet privé à JFK, on ne dit pas non. Evidemment. Le problème avait été de mettre toutes leurs valises dans le taxi. Les deux new yorkaises n'avaient pas jugé utile de prendre que le minimum vital et avaient emporté plus de la moitié de leur - immense - garde-robe. On compense un mal par un mal pas vrai ? Surtout qu'aucune des deux ne savait avec qui elles allaient passer leurs semaines suivantes... Ce ne fut qu'à leur arrivée à l'aéroport de Santa Claus que les deux filles faillirent avoir toutes les deux une attaque. Devinez qui se trouvait à quelques mètres d'elles ? Un petit groupe composé de Gabrielle Klein ou Mademoiselle Sadique, Chadi je-ne-sais-quoi et l'orginale et anticonformiste Vanessa Abrams. Giulia echangea un regard avec Olivia, est-ce vraiment possible. D'une démarche plus ou moins assurée, les deux brunettes rejoingirent le petit groupe, Giulia affichant un petit air narquois en croisant le regard de Gabrielle qui semblait tout aussi effarée à l'idée de la voir. Faut dire qu'ensemble, elles avaient deux fois moins de chance.

Ravie de te revoir Gabrielle fit-elle en arquant un sourcil, han POURQUOI POURQUOI POURQUOI il avait fallu que Gabrielle et Giulia se retrouvent sélectionnées ensemble ? Le contrat était signé, impossible de repartir maintenant. Giulia quitta des yeux Gabrielle pour les poser sur Chadi.

Hey mais c'est toi l'ex-copine de Porter
s'écria-t-elle avec un large sourire, oubliant que ce n'était pas Porter mais pete. Tu dois être complètement cinglée pour sortir avec un type comme ça fit-elle en plissant les yeux. T'es suicidaire ? Ou juste une brochette sur pates ?

Finalement, Giulia regarda Vanessa, les deux filles n'avaient jamais eu l'occasion de se parler, mais avaient survécu toutes les deux à l'épisode Tijuana, Giulia lui souria lègerement avant de croiser le regard d'Olivia.

Vous pensez qu'on va réussir à ne pas s'entretuer ? demanda finalement Giulia avec une légèreté très..effrayante.

_________________


Dernière édition par le Lun 2 Juil - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Klein
Artiste - Modo -
Artiste - Modo -
avatar

Nombre de messages : 708
Age : 29
Etablissement : Yale.
Date d'inscription : 17/09/2006

En bref :
Something to Say?:
Nobody does it better ::
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Lun 2 Juil - 14:03

L'heure n'était plus aux rires et aux mâchage de chewing-gum, complètement décidée, elle s'avança vers les deux jeunes filles qui allaient faire partie de ses partenaires de jeux -si l'ont peut appeler ça comme cela. Chadi et Vanessa avaient déjà commencé à papoter telles de gentilles petites commères. Au fait, comment cela se faisait il qu'elle se souvienne du prénom de Chadi ? Etonnant, de surprise en surprise. Il faut préciser que, d'habitude, Gabrielle a une mémoire qui s'avoisine à celle d'un poisson rouge. Blopy. La fille au crâne rasé lui fit un signe de la main détaché, et Gabrielle esquissa un sourire.

" Quelqu’un a… hm, une idée de ce qu’on est censées faire maintenant ?"

Voyez vous, mesdames et messieurs, ceci est l'exemple typique de l'excellente question. La question excellente passée, c'était vrai que attendre comme ça, telles des hum mendiantes ? Hum non, quand même pas. Gabrielle ne sorti aucun réponse qui aurait mérité le prix de la plus grande stupidité mise au monde par une gosse de riche. Passer dès le début pour une attardé n'était pas son but premier.

" Salut. Gabrielle c'est ça?"

Voilà pour quoi elle se souvenait de son prénom ! Enfin, apparemment elles se connaissaient... D'une autre vie peut être ? Franchement, c'est pas pratique d'avoir ce genre de mémoire.

"Hum oui oui, c'est ça." Dit elle en accordant un regard à Chadi.

Après ce court débit de phrase - très court, me direz vous-, Gabrielle prit la décision de s'asseoir. Sur sa valise, of course. La tournant se sens, faisant son petit ménage, un "Ravie de te revoir Gabrielle " hypocrite résonna dans ses oreilles. Oh non. Oh. Non. Ne me dîtes pas que ?... Damnation ! C'est vrai que, bon, elle se doutait un peu de la présence de Giulia Gattina dans ce périple, puisqu'elle l'avait entre aperçu lors du casting, mais elle avait, pendant tout le parcours qui l'avait mené à l'aéroport puis dans celui de l'aéroport à ici, croisé les doigts. Apparemment, non, ça n'avait pas marché. C'est ainsi que, pour son plus grand malheur, elle se souvenu qu'elle avait oublié son porte bonheur, acheté dès le retour de Tijuana. Punaise... Roi démon, épargne moi ! Il faut dire que depuis l'épisode du fou furieux à Tijuana et de l'abattoir, elle s'était promis de rester au moins à 10 mètres de Giulia. Et bien, c'était raté. Gabrielle sortie son paquet de cigarette. Comment ne pas s’empêcher de fumer dans un moment pareil ? Elle se retourna alors et oh cerise sur le gâteau, Olivia Waldorf était aussi là. Vite vite ! Une cigarette. Elle sortie une malboro de son paquet, l’allumant avec envie, puis tirant avidement une bouffé. Entre ouvrant ses lèvres, elle relâcha la fumé.

"Vous pensez qu'on réussir à ne pas s'entretuer ?" Ben voyons, darling, c'est la question à un million de dollars ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Abrams
Artiste - Modo -
Artiste - Modo -
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Etablissement : Yeah Yale
Date d'inscription : 25/04/2007

En bref :
Something to Say?: Une baleine sous un caillou ?... suspect
Nobody does it better :: Emmerdement collectif, mauvaise humeur permanente
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Lun 2 Juil - 14:49

Un prochain, elle apprendrait le tact. Mais pas tout de suite. Pour le moment, la jeune femme assistait à la perte de sourire instantanée de Chadi, qui aurait eut tôt fait de la faire culpabiliser si elle n’était pas… elle. Mon dieu, faîtes que ce ne soit pas quelqu’un à qui elle avait parlé de ses problèmes existentiels pendant une soirée beuverie, sommairement étalée sur un comptoir crasseux. Très possible que si. Tiens, d’ailleurs l’adolescente continua, essayant apparemment de lui rafraîchir la mémoire. « Toujours la même » ? Ce petit bout de phrase supposait que l’égyptienne l’ait déjà entendu déballer son cynisme. Donc, c’était bien par l’abus d’alcool qu’elle avait pu occasionnellement se croiser. Un jour, elle ferait un barbecue géant, et se serait son dernier. Elle laissa cette pensée bizarre s’allumer dans sa tête et partir tout aussi vite, avant de répondre, passant le bout de ses doigts sur l’arrière de son crâne.

_ Euh… ouais, c’est exactement ça. Me rappelle absolument pas de toi (elle buta encore sur le nom)… Chadi. Mais tu dois avoir raison.

Elle eut un frisson à l’idée de toutes ces soirées apocalyptiques passées en compagnie d’un banc ou d’un inconnu, devenu meilleur ami et confident d’une soirée (le banc ou l’inconnu ?). Vint une nouvelle brunette qui trimballait avec elle l’équivalent des réserves de vêtements de tout un magasin. Chadi répondit alors calmement à sa question. Ouais, pas bête. Attendre, il n’y avait pas grand-chose à faire d’autre (mis à part refaire ses réserves de tabac évidemment). C’est d’ailleurs ce qu’elle fit après avoir haussé les épaules en guise de réponse, se délestant d’une pièce en échange d’un paquet de cigarettes, aussitôt pris. Nouveau pas et lourds roulements de valises. Elle mit une nouvelle pièce dans le distributeur avant de se retourner, appuyant son dos contre le plexiglas. Deux nouvelles arrivantes. Vague de froid sibérien sur la scène. Qui que soient ces deux demoiselles, il y avait apparemment une certaine… tension, entre elles et Gabrielle.

Difficile de ne pas se rendre compte de la lame aiguisée qui sévissait sous la réplique de la rousse. Elle fouilla dans sa mémoire de fourmis à la recherche d’un nom (là encore elle savait avoir déjà vu quelque part les deux nouvelles)… une italienne et… oh, la deuxième avait fait la une d’un magasine il y a peu. Gabrielle ne répondit rien à la salutation glaciale, sous le regard intéressé de Vanessa, qui venait de donner un prodigieux coup de coude dans le distributeur afin d’avoir un deuxième paquet, lequel rejoignit bien vite sa main avec l’autre. Pendant ce temps, la première fille (que Vanessa surnomma dès lors « the Slayer ») se tourna vers Chadi et partagea avec elle quelques mots assassins. Mon dieu, être l’ennemi de cette fille signifiait le suicide, pur et simple. Elle arqua un sourcil, jouant avec ses deux paquets de tabac, tandis que Giulia se tournait vers elle.

Une seconde, elle eut la très légère appréhension de se recevoir également quelque remarque sibérienne (il n’y avait aucune raison, mais sa paranoïa l’obligeait à se méfier). Sourire. Elle le lui rendit en hochant légèrement la tête, cherchant déjà une autre pièce dans sa veste pour un troisième… paquet de cigarettes. Si elles allaient réussir ? Bien sûr, le manoir devait être grand. En s’enfermant chacune à double tour dans une pièce différente, elles arriveraient sans doute à ne pas en venir aux mains. Le tintement d’une pièce dans le métal du distributeur se fit à nouveau entendre. Elle donna un autre coup machinal, faisant tomber son bien tout en répondant.


_ Ça dépend si quelqu’un a prévu d’emmener son couteau de chasse. Elle eut un sourire qui dévoilait la base de ses canines, et tandis qu’elle se relevait compris que ce sens ne l’humour n’était peut-être pas très apprécié. Et puis… il y aura sans doute des arbitres, pas de risques qu'on en vienne au meurtre, ajouta t-elle en agrandissant légèrement son sourire, lançant un regard explicite à Giulia puis Gabrielle, qui s'entretuaient déjà silencieusement.

Oh oui, les deux semaines prochaines allaient être riches en émotions de tous genres. Calmement, elle partit ranger ses trois paquets dans la poche de devant de sa valise, faisant en sorte qu’ils ne soient pas écrasés. La seule certitude pour le moment, c’est qu’elle ne comptait pas rester à attendre ici jusqu’au soir.

_________________
Blop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pete James
Little Gossip..
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 30
Date d'inscription : 12/06/2007

En bref :
Something to Say?:
Nobody does it better ::
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Lun 2 Juil - 15:49

Hakuna Matata. Y'a des jours où on se demande pourquoi on fait telle ou telle chose. Pete justemment, dans le taxi qui le menait à l'aéroport, enchaînant clope sur clope (il avait, bien sûr, fait pas mal de réserve dans sa valise), n'arrêtait pas de se dire que c'était une très mauvaise idée. Surtout quand on voyait le casting. Déjà rien que Miss Gattina, c'était un cauchemar, mais Chadi en plus de ça.....Bienvenue, vous avez attéris encore plus bas que l'Enfer....

Les portes de l'aéroport s'ouvrirent sur un énorme hall, contenant plein de gens. Ouaiiii, c'était le moment de lancer une grenade, ou de crier "bombeeee", juste pour déconner. Mais en fait, Pete se retint. La feuille de convocation, pliée maintes et maintes fois, indiquait d'attendre près de la porte "3", en face de la machine à clope. C'est ainsi, qu'un peu à l'aveugle, Pete s'avança dans ce bâtiment.

Porte 3....Pourquoi c'était aussi grand dans cette merde? Même à Paris c'était mieux. Bref. Au bout d'une petite balade à l'intérieur de l'aéroport, Pete trouva enfin ladite porte, ainsi qu'un groupe de jeunes femmes. Même de dos, on pouvait reconnaître les deux pires choses de ce voyage, alias Miss Gattina et Chadi Ramsey. La copine qui se tenait à côté de Giulia devait être Olivia, en toute logique. Par contre, la demoiselle au crane rasé et l'autre qui ressemblait à...... Euh bref, elles étaient inconnues au bataillon.

La fille au crane rasé alla pendre un paquet de cigarette. Ah, elle devait avoir du feu! Première bonne nouvelle. Au moins ça aiderait à tenir le voyage en avion. Pete s'avança vers le petit groupe pendant que la fille rangeait ses paquets fraîchemment achetés. Sans regarder qui que ce soit, il grommela


"Salut...."

La joie régnait au sein des jeunes recrues. Ce voyage allait être de toute beauté, au mieux, il y aura quelques meurtres. Pete s'attendait à des remarques très sympathiques de la part de Miss Gattina. Il pria intérieuremment de ne pas tombé à côté d'elle, ni de Chadi, dans l'avion. Sans un mot, Pete s'alluma une cigarette. Bienvenu au pays des bisounours, là où la joie et la bonne humeur regne en permanence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chadi Ramsey
Little Gossip..
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 28
Localisation : Probablement dans sa tête...
Etablissement : yale
Date d'inscription : 08/10/2006

En bref :
Something to Say?: Salam Halékoum
Nobody does it better :: La fête
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Lun 2 Juil - 23:20

Hum Hum... Pour l'instant il y avait 5 filles d'arriver, et qui resterait pour le TV Show, et si sa trouvait ce n'etait pas tout. Il fallait avouer que ces deux prochaines semaines promettait d'etre un veritable enfer! Un cripage de chignon etait au menu, pour probalement tous les repas, et pour tous els jours! Chadi etait toujours en train de "parler" avec Vanessa quand un fille rousse, et une brunette vinrent les rejoindre. Elle les connaissaient ces deux-la, c'etait de bitch de premire que toutes les filles revait de devenir a constence, enfin pas toutes les fille puisque Chadi n'aurait jamais voulut devenir comme ces empotes. Elle avait de la difficulte a ce rappeler de leurs noms, surout a la rousse qui lui adressa la parole et evidemment, elle la connaissait du moins, elle conaissait Pete! Ah la sa****! Vous savez ce genre de replique qui donne envie d'aracher la tete a l'envoyeur, et bien la c'etait le cas! Dpui quand pouvait elle l'insulte sans connaitre un peu mieu et en la jugant totalement par son ex. Elle allait le payer, et peut-etre, que sa lecon numero 3 ( celle de pas faire de disputes) allait etre briser assuremment. Et apprrement ellle n'etait pas la seule a la detester, Gabrielle aussi! Alros il y en avait au moins une qui pourrait se ranger de son cote!

" Et toi tu dois etre une sale cruche pour ne pas avoir de petit ami!"
Euh ouais...Comme replique cinglante on aurait pu faire mieux...

Vraiment c'etait dans ses moments-la qu'on pouvait regretter amerement de ne aps avoir fume le matin meme... Et voila que Vanessa reprit la parole visiblement, elle ne se souvenait absolument pas d'elle, et pui squ'est-ce que ca pouvait faire! Elle lanca encore un regard noir a l'italienne quand Vanessa parla de meutres... Hum, Hum sans doute une tres bonne idee... Pourquoi le monde jaugait toujours els autres sans les avoris connus... et si sa se trouvait elles avait un grand point en commun maintenant: elles destestaient Pete... Gabrielle quant a elle, semblait vriament la parfaite fille a devori s'allier durant se week-end, Chadi ne savait pas pourquoi mais elle ressentait quelque chose en elle qui lui rapellait son pays natal. C'etait peut-etre le fait qu'elle soit passionnee de nature a cause de l'art... Enfin qui c'est! Mais merde... En parlant du gars le plus desteste jusqu'a present: se c** de rockeur... Il s'tait avancer et avait dit un bref salut... " Va te faire foutrrreeeee!" pensait Chadi... Il fallait vraiment que toute la poisse lui tombe dessus en se cjour qui se voulait si heureux! Elle voulait tellement s'amuser! Pourquoi alors ne put elle s'empecher de retenir une de ses repliques mechantes qu'elle gardait en reserve juste pour lui...

" T'es sortit facilement de ton trou pete! Et le metro il e tait comment se matin!" Elle se fichait bien de savoir s'il l'avait pris ou non ce foutu metro!

( Dsl tout le monde mais je susi sur un PC pourri et les accents ne marche pas... Le point d'interrogation aussi ne marche pas...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel H
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Mar 3 Juil - 1:08

Périple étrange que celui d’un garçon tel que Dan Humphrey, victime d’un casting sauvage en cette délicieuse matinée d’été, casting qui avait poussé le jeune homme à se présenter à ce stupide show je ne sais quoi. Qu’en pensait Rufus, son père? Daniel avait bêtement pensé que le paternel refuserait, empêchant son fils de se ridiculiser devant l’Amérique entière, enfermé avec une bande de jeune stupides pour qui ce show télé ne serait qu’un moyen de montrer à leur pote leur nouveau maillot de bain. Et dire que Daniel ne savait même pas si il aurait un allié quelconque à l’intérieur. Bon, le fait que tous les garçons de l’Upper soient pour lui des pestiférés, ce qui était, d’ailleurs, fort réciproque, réduisait les choses. Il aurait bien appelé Vanessa, histoire de l’informer de son départ pour ce lieu de débauche et de luxure qui n’offrait aucune vie privée, mais au moment ou il avait composé son numéro, machinalement, il s’était rendu compte avec un sentiment de vide que… oh, c’était vrai, il avait fait capoter leur relation, autant amoureuse qu’amicale, et se retrouvait seul au monde puisque sa propre sœur avait une vie sociale plus étendue que la sienne.

Et maintenant, Dan Humphrey, n’était-on pas d’humeur idéale pour faire de ta vie un poème? Le jeune élève, ou plutôt frais diplômé de Riverside n’avait en effet plus rien qui le retenait à la vie. Il en aurait presque tenté de se suicider, si il n’avait pas été bonnement conscient du fait que, si sa vie était un drame, ça n’était que de sa faute, et celle de personne d’autre. Hélas. Et que, surtout, si il mourrait, il n’était pas sur d’avoir droit à ses doses de cigarettes et de caféine dans l’au delà, ce qui pouvait s’avérer fort problématique.
Il en conclu qu’il valait mieux être vivant et drogué que mort et en désintox.

C’était brillant. Il fallait qu’il l’écrive.

Sortant son carnet bien aimé, il écrivit sur une des pages :


La vie ne vaut pas la peine d’être vécue,
Mais vivre permet de se complaire.
Et qui sait si la mort nous offre cette chance?
Mieux vaut être drogué et vivant, que mort et en désintox.


Ça serait le titre de son poème. Cette dernière phrase. Un sourire apparu presque sur les lèvre du poète si constamment inspiré, tendit qu’il quittait l’avion et se rendait dans le hall, en direction de ce lieu maudit qui serait son enfer pendant les quinze jours à venir.

Oui, parce que son père, Rufus, après une grande claque dans le dos, lui avait dit les mots suivants : « Fils, c’est une merveilleuse chance de gagner du blé ». Vive le soutient paternel.


Il fallait qu’il sorte de là : il avait besoin d’une clope. D’ailleurs, il n’y avait absolument personne dans cet aéroport.
C’était, genre, assez flippant. L’appel de la cigarette gagna celui de l’envie d’écrire un nouveau poème. Traversant le hall, il atterrit dans un lieu assez fréquenté. Enfin, façon de parler. Mais justement, des gens discutaient. Ne me dites pas que c’étaient eux, les élus.

Qui était l’imbécile qui lui avait dit de signer?

Il n’avait pas encore repéré Vanessa, et fit quelques pas hésitant dans leur direction. Il s’agissait, heu, de tous ceux qu’il n’avait jamais pu encadrer, ou presque. Sans compter ceux qu’il ne pourrait pas encadrer bientôt. Génial.


[Edit Jay : Si il est là c'est qu'il y a une raison... Ne lui jettez pas la première pierre, on s'en serait chargé, Chadi :p, on avait bien prévenu "Casting Sauvage..."]
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Warldof
Mean
Mean
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 26
Localisation : Upper East Side
Etablissement : Yale
Date d'inscription : 18/12/2006

En bref :
Something to Say?: [?]
Nobody does it better :: Instaurer la dictature du GWD..
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Mar 3 Juil - 12:14

[Pas terrible bounce ]

Le temps d’un week-end tout peut arriver…Justement, il y a de cela une semaine, Olivia & Giulia avaient décidées de s’inscrire au casting du Reality Show organisé par la chaîne américaine NBC, elles avaient répondues à tout d’un tas de questions sur leurs goûts en matière de nourriture et elles avaient été jointes quelques jours après pour leur dire qu’elles avaient étés choisies. Bien sûr, elles avaient décidées de fêter sa (une fois de plus) avec de l’alcool. Le seul Hic dans tout ça c’est que Brooke, leur chère garce n’avait pas été choisi. Durant deux semaines dans un manoir, la jeunesse dorée New-yorkaise va vivre sous les yeux de quarante-deux caméras et trente-six micros, c’était ce que disait le spot publicitaire diffusé plus d’une dizaine de fois par jour, aussi pathétique soit-il. Olivia était déjà prête, elle portait un slim blanc de chez Chloé et un débardeur orange Pucci, elle avait préféré mettre une paire de Converses, on ne sait jamais comment le temps va être, Liv. s’était déjà fait piéger la semaine dernière à Miami par le mauvais temps, elle préférait se préparer à la moindre goutte de pluie. La sonnette de l’entrée retentit, faisant signe à Olivia de s’armer de ses ( ?) valises et de se rendre sur le pas de la porte afin de prendre la route pour l’aéroport JFK.

Miss Gattina avait la chance d’avoir un père qui possédait un Jet privé, donc le voyage ne serait pas déplaisant. Les deux jeunes filles pensaient chacune de leur côté à Brooke, Giulia dessinant quelques tenues et Olivia entamant la rubrique mode du dernier numéro du Glamour américain. Après quelques heures d’avions, elles arrivèrent dans le hall de l’aéroport Santa Claus, où un petit groupe pour le moins spécial était déjà à discuter : l’original, Vanessa Abrams, l’ennemie de Giulia, Gabrielle Klein et une fille à la peau mate répondant au prénom de Chardy…c’est bien ça, non ? Muhahaha, hum pardon. Pour le moment, bon point pour Olivia, il n’y avait aucune Kenzie Stewarts à l’horizon pas de quoi frôler l’infarctus en tout cas. Les arrivées se firent rapides deux « hommes » arrivèrent…Gné ? Bon si on peut appeler sa des hommes, un mec à la barbe datant d’une semaine arriva et un mec ayant tout l’air d’être Dan Humphrey le poète romantico-sensible fit son entrée à son tour. Le mec à la barbe avait l’air de connaître Chardy & Giulia, qui venait de l’appeler Porter.Youpi.( Laughing )

Bon assez parler, les répliques pour le moins « cinglantes » étaient déjà au rendez-vous, Giulia passa à l’attaque : « Tu dois être complètement cinglée pour sortir avec un type comme ça. T'es suicidaire ? Ou juste une brochette sur pates ? », Chardy répondit par une réplique…comment dire… ?Médiocre : « Et toi tu dois être une sale cruche pour ne pas avoir de petit ami! ». Un petit sourire remplit de malice prit place sur le visage de Miss Waldorf, elle s’assied sur sa valise et contempla le paysage qui virait dangereusement au noir…Bordel, le temps avait vraiment décider de leur pourrir la vie, et si tout cela faisait partit du scénario, genre, qu’ils avaient embauché un faux serial killer, qu’il y aurait une panne d’électricité dans l’aéroport et que la bande d’adolescents de l’Upper serait la cible de ce faux psychopathe sans scrupule, vous voyez l’imagination y a que ça de vrai et en plus il y a pas de limites.

Olivia se tourna vers Giulia, et suite à la réplique sans aucun tact de Chardy, elle dit :

-Médiocre…, suivit d’un petit sourire en coin, pour le moins ironique.

Liv. se tourna vers Gabrielle :

-Stewarts fait aussi parti du cast … ? demanda Olivia sans aucune once hypocrite dans la voix.

Vous savez très bien que même quand nous somme censées nous détestées, nous pouvons toujours nous posées des questions l’une à l’autre sans aucune arrière pensée…Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giulia Gattina
Bitch' - Modo -
Bitch' - Modo -
avatar

Nombre de messages : 2446
Age : 30
Localisation : Upper East Side
Etablissement : Constance Billard
Date d'inscription : 17/09/2006

En bref :
Something to Say?: Poney... Honey... Money...
Nobody does it better :: Instaurer la dictature du GWD..
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Mar 3 Juil - 14:37

Première constatation : l'atmosphère était tendu, mais alors très tendu. En même temps, etait-ce vraiment surprenant ? Enfermez plusieurs upper sidiens qui se détestent muteullement ensemble pendant deux semaines, vous verrez le résultat... Et encore, ça ne faisait que cinq minutes qu'ils se supportaient...et ils étaient même pas enfermés. Qui deviendra cinglé en premier ? Ca aussi c'est une question à 1000 dollars. Giulia avait déjà sa petite idée.
A première vu, cette chère Gabrielle n'était pas ravie de la voir, chose étonnante, elle ne lui répondit rien. Giulia la regarda quelques instants de plus. A croire qu'elles étaient genre liées par le destin maintenant. Giulia ne l'avouera jamais (même sous le torture physique et psychologique) mais depuis leur dernière rencontre très...bizarre qui s'était transformée en course poursuite, la jeune italienne avait commencé à "apprécier" Miss Klein (tout est relatif, allez comprendre qu'elle la détestetait beaucoup moins qu'avant mais c'était loin d'être sa MAPLV - meilleure amie pour la vie pour les déficients cérébraux) se rendant compte que...euh.. les deux filles étaient toutes les deux porteuses de la poissatittude. Pauvres petites. Et il faut ajouter, que c'est certainement une des new yorkaises qui avait assez de répartie pour lui répondre.
En parlant de répartie, Chardy (ou Chady, peu importe) venait de montrer à quel point elle en manquait. Giulia arqua un sourcil, pas ûre de comprendre la vanne qu'elle aurait du comprendre. La jeune italienne jeta un coup d'oeil à sa meilleure amie qui disait clairement que c'était médiocre. Giulia hocha la tête, presque compatissante pour Chadi. J'ai dit presque.

Pauvre Chérie... Je ne suis pas aussi cruche que tu le dis, désolée de te casser ton effet mais effectivement, j'ai un "petit ami" comme tu le dis et je pense qu'il est nettement au dessus de ton cher Porter fit-elle en riant, s'arrêtant quand Vanessa reprit la parole (waow depuis quand Giulia s'arrêtait de parler pour laisser la parole à quelqu'un d'autre ? Plissage de yeux. Jamais. Vanessa dégageait quelque chose de spécial. Ou peut-être qu'elle faisait parti des filles que Giulia respectait, comme par exemple Olivia ou Gabrielle, des personnes dignes d'intêrets.)

Même sans couteau, je suis sûre qu'on pourra toujours empaller les éléments perturbateurs sur un pique de bois
fit-elle avec un léger sourire, pensant genre, à un barbecue géant. De toute façon, si certains n'aimaient pas la cuisine Thai, ils devdraient bien survivre en machouillant des chew gums à longueur de journée... C'est bien connu. Blopy !

Olivia détachait déjà son regard de Chadi, se tournant vers Gabrielle tandis que Vanessa lançait un regard entendu à cette dernière et à Giulia. Hum, il se pourrait que l'effusion de sang ne soit pas prévu pour toute suite, ou sinon, ça ne conscernera pas les deux jeunes femmes.
C'est à ce moment là que Pete pointa le bout de son nez. Hein ? Non ? C'est quoi le délire ? Qu'est-ce qu'il foutait ici ? Pourquoi on ne lui avait pas dit que ce cinglé faisait parti du cast ? Simple suggestion : personne ne veut retourner à New York ? Suivez mon regard...

Oh tiens, un détraqué de plus, t'as pas genre envie de ma sauter dessus et de m'embrasser à nouveau au risque de te faire gifler, là maintenant ? fit-elle en dardant sur lui un regard noir. Voilà LE type qui pouvait lui pourrir litéralement la vie. Et il semblerait que Chadi partage le même avis. Giulia décrocha son regard de Pete, inutile de s'imposer une souffrance pareille. De toute façon, son attention avait été attirée par quelqu'un d'autre. Une silhouette familière se dessina. Euh.

C'est Humphrey ? demanda Giulia à personne en particulier, puis en se tournant vers Vanessa (après tout, il n'y avait que Vanessa qui avait connu l'aventure du désert mexicain), tu penses que Tijuana l'a traumatisé pour que Humphrey décide de venir au manoir ? questionna-t-elle en arquant un sourcil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Abrams
Artiste - Modo -
Artiste - Modo -
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Etablissement : Yeah Yale
Date d'inscription : 25/04/2007

En bref :
Something to Say?: Une baleine sous un caillou ?... suspect
Nobody does it better :: Emmerdement collectif, mauvaise humeur permanente
Don't You Forget About... Us?:

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Mer 4 Juil - 15:04

[Pardon… fatigue post journée apocalyptique, je plaide non coupable >_<]

Tandis que les adolescents échangeaient banalités acides et regard meurtriers, de nouveaux voyageurs s’approchèrent. Il y eut d’abord un premier type, plutôt renfrogné, qui lança une vague salutation avant de redevenir aussitôt silencieux. Il eut en réponse une remarque acide de Giulia et de Chadi, lesquelles semblaient être particulièrement remontées contre le même ennemi cette fois. Calmement, elle sortit une cigarette de sa poche, plutôt abîmée, et la lissa avec lenteur tout en écoutant les politesses des autres. Etonnant comme la tension pouvait monter d’un cran à chaque seconde. D’un autre côté, le fait d’être simplement spectatrice de tout ça lui convenait tout à fait. Regarder et compter les points en énumérant les blessés graves était un rôle dans lequel elle excellait. Après quelques secondes, elle leva enfin la tête et glissa machinalement la cigarette au coin de ses lèvres. Ses yeux se plissèrent lorsqu’elle sembla reconnaître quelqu’un, non loin de là.

Elle se crispa, le regard fixe, inexpressive et pourtant un tantinet plus… orageuse ? Quelque chose comme ça, oui. Plus tôt déjà, on ne pouvait pas dire qu’elle respirait la joie et vivre et l’entrain euphorique, et maintenant elle représentait à peu de chose près quelqu’un prêt au crime passionnel. Machinalement, d’une façon légèrement stressante, elle fit craquer son épaule droite avant de sortir ses allumettes pour consumer enfin le tabac. Tandis qu’elle agitait sèchement l’allumette dans l’air pour l’éteindre, Olivia demandait des nouvelles d’une certaine « Stewarts ». Elle fit glisser son regard de la brunette jusqu’à Giulia, qui venait de lui adresser quelques mots. Autant dire que cette phrase ne la détendit pas du tout.
Elle signifiait que non, le fait que Danien Humphrey soit en ce moment même en train de s’approcher d’eux, bagages en main, n’était pas une hallucination due à la migraine que la jeune femme sentait venir. Elle inspira lentement pour se donner l’aplomb nécessaire, laissant le tabac picoter dans sa gorge quelques secondes avant de répondre.


_ Si ce n’est pas le cas, c’est cette expérience qui le traumatisera.

Elle adressa un regard sans équivoque à la rousse, qui disait on ne peut plus clairement « son pire cauchemar, c’est moi ». Quelque peu rancunière c’est vrai. En bon petit dragon noir de rage qu’elle était (comme chaque fois que Dan était dans le périmètre depuis qu’ils s’étaient… disputés, dirons-nous), l’adolescente se laissa aller à une expression tout sauf avenante. De toute manière, elle n’attendit pas vraiment qu’il la remarque et quitta sa place, à savoir contre le distributeur de cigarettes, pour retourner près de sa valise.

_ Bien, faîtes ce que vous voulez, mais moi je ne reste pas ici jusqu’à ce qu’ils veuillent bien nous prendre par la main.

Sur ce, elle prit ses bagages et commença à s’éloigner, la grosse valise émettant une longue complainte grinçante sur la moquette. A bien écouter, on aurait facilement pu l’entendre grommeler quelques mots incompréhensibles, mais guère agréables. Quelle poisse. Hasard atrocement sadique. Coincée pendant deux semaines dans un endroit (aussi grand et luxueux soit-il) avec tout ce beau monde allait être insupportable. Ce fut la seule constatation un tant sois peu censée qui lui traversa l’esprit tandis qu’elle arrivait aux larges portes vitrées de l’aéroport et s’installait juste à côté, restant à l’intérieur, scrutant l’extérieur au cas où les producteurs auraient eut la lumineuse idée de leur envoyer une voiture. Elle s’assit sur sa valise et sortit son lecteur de musique aussitôt branché. Une fois que la musique grésilla dans ses oreilles, elle parut enfin se détendre. Quelle poisse. Projets immédiats : avoir une illumination pour se sortir de ce monumental pétrin.

_________________
Blop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Mission
Master σf Darkside
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   Mer 4 Juil - 18:08

*Voix off*
On y est, c’est le grand jour. A l’aéroport Santa Claus, les participants viennent d’arriver. Se connaissent-ils déjà? C’est bien possible. Apparemment, des couples étaient déjà formés avant même le début du show. Bien sur, nous ne viserons personne, mais nos regards se tournent automatiquement vers Pete et Chadi.
Anguille sous roche? Évidemment, ça n’est pas pour rien que certains ont étés sélectionnés et d’autres non, n’est ce pas?
On a pu déjà avoir un aperçu assez étonnant de la répartie de nos membres. Vanessa, à savoir la fille aux cheveux rasés et l‘air taciturne, ne semble pas vraiment immergée dans ce monde de strass et de paillettes dans lequel elle sera malheureusement plongé pendant la quinzaine à venir.
Mais quittons le champ lexical de l’immersion pour quelque chose de plus distrayant. Certains tentent de lier contact, d’autres tachent de fuir, et, oh? Ne serais ce pas un poète que nous voyons là? Si, à coté du type qui ressemble étrangement à un épouvantail et que nous nommerons Pete, parce que c‘est justement son prénom.
Décidemment, il y a de tout dans notre émission.
D’ailleurs, commençons par quelques présentations.
Vanessa, celle qui doit sans doute être la fille la plus atypique du show, est une jeune diplômée d’un lycée privée de New York. Comme eux tous, d’ailleurs. Déterminée à gagner dans le simple but d’obtenir de quoi s’acheter du matériel vidéo, elle déteste l’Upper et tous ses habitants, et à pour but de faire une école de cinéma, au grand désaccord de ses parents.
Malgré le fait qu’elle ait échangé deux mots avec la jeune femme discutant de relation amoureuse avec Chadi, toutes deux sont à priori loin d’être amies. Bien sur, certains miracles peuvent se produire, et peut-être qu’elles seront unies par les liens de l’adversité?

En effet, Miss «
Vous pensez qu'on va réussir à ne pas s'entretuer ? », alias Giulia, qui d’après mes sources brillait autrefois par le roux de ses cheveux plus que par ses résultats scolaires, ne semble pas apprécier cette chère Chadi, et porterait plus ses amitiés à la petite Olivia qui semble assez se préoccuper de l’arriver d’une certaine Stewart. Fait-elle partie du casting? Vous le saurez bientôt en regardant la suite de « Ystoria Valley : The Show, sur CBS »
Poursuivons en attendant avec la présentation de l’ex rouquine. Giulia, amatrice des marches du MET et dépendante de son confort New Yorkais, aurait confié à la production qu’elle avait un penchant pour tout ce qui était masculin. sera-t-elle la mangeuse d’hommes de l’émission? Je vous conseille de faire des paris, peut-être parviendra-t-elle même à briser les couples naissant.
Bien entendu, pas celui de Pete et Chadi, puisqu’elle à clairement confié à sa camarade que cette dernière n’avait aucun goût. Et vous mesdemoiselles, que pensez vous de Pete?
Vous pouvez voter par SMS en envoyant « Pete » au 227 SHOW ou appeler le 555 227 7484
Mais voyons plutôt Vanessa qui se dirige vers l’extérieur. Que les autres se décident à la suivre, dehors les attendent le car qui les mèneront à notre fameux manoir.
Nous les y retrouverons là bas, en attendant, ne quittez pas NBC
des yeux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée du départ... ou départ de l'arrivée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Départ de Sybille pour Limoges {Nathan
» Roberto - Pot de départ 16/17 avril
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» " - Mis à part ça, tu fais autre chose dans la vie ? "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl :: Hors Jeu :: Corbeille :: Gossip Summer 2007 :: L'Ystoria Valley : le Show [Lieu filmé 24/24h et 7/7j] :: Aéroport Santa Claus-
Sauter vers: